Le site dédié aux jeunes actifs
Réseau professionnel : tissez votre toile

Réseau professionnel : tissez votre toile

Par Pixie le 13 août 2015 à 09:51 dans Travailler

Le réseau… Si pour vous cela désigne une organisation secrète dont seuls quelques élus peuvent faire partie ou une nouvelle façon d’appeler le piston, il est temps de revoir votre jugement. D’autant que vous aussi vous avez un réseau, même si vous ne vous en rendez pas compte. Et lorsqu’il va s’agir de chercher un emploi ou d’évoluer au sein de votre boîte, vous constaterez que ça vaut le coup de vous pencher sur la question… Alors on vous dit tout, ou presque, sur le sujet : comment constituer votre réseau, le développer et l’entretenir. Parce que oui, ça nécessite un peu d’efforts et de temps de votre part. Mais une fois les premières pierres posées, vous devriez en récolter tôt ou tard les bénéfices.

A quoi sert un réseau ?

La recherche d’un emploi a beaucoup évolué. L’époque où l’on ne faisait que scruter les petites annonces, envoyer un CV et guetter fébrilement le passage du facteur est révolue. Maintenant que le travail est une denrée plus rare, il faut aller au charbon : contacter, questionner, nouer des relations. Et tout cela passe par le réseau et par les informations que vous pourrez en tirer. Quelles sont les actualités d’un secteur d’activité ? Qui contacter au sein de telle ou telle entreprise ? Est-ce que cette société qui me fait rêver a le projet d’embaucher ? Mon objectif professionnel tient-il la route ? Les personnes que vous contacterez pourront vous donner leur point de vue, leurs conseils et pourquoi pas vous ouvrir leur carnet d’adresse.



On ne le sait pas toujours, mais on a tous un réseau

Vous avez parfois l’impression que d’autres ont plus de chance que vous. Qu’ils ont des tonnes de relations, que leurs proches ont une liste de contacts longue comme le bras et qu’il suffit de claquer des doigts pour obtenir un numéro de téléphone et un travail. Si c’est parfois vrai, sachez qu’il ne tient qu’à vous d’avoir votre propre réseau. Passons donc à la pratique. Pour poser les bases de votre réseau, examinez vos différentes sphères relationnelles : votre famille, vos anciens camarades de classe, vos amis, les associations et les clubs que vous fréquentez, vos collègues de travail et même… vos voisins. Évoquez votre projet et vos objectifs : vous serez peut-être surpris de savoir que vos parents ont parmi leurs collègues le mari de la spécialiste du domaine que vous convoitez, et que cette personne à justement « the » carnet d’adresse qu’elle acceptera de partager. Bref voyez loin : n’attendez pas que la solution vienne directement des personnes les plus proches et dites-vous bien que les contacts de vos contacts peuvent être très précieux. N’hésitez pas à lister l’ensemble de ces personnes et à tenir un fichier précis : leurs coordonnées, l’intermédiaire qui vous a mis en relation, les entreprises dans lesquelles elles travaillent, les raisons pour lesquelles vous pourriez être amené à les approcher, etc. Bref tout ce qui pourra enrichir vos échanges le moment venu et faire de vous un interlocuteur crédible.

Les réseaux sociaux, pour démultiplier vos contacts

Une fois votre réseau réel en cours de constitution, pensez aux réseaux sociaux professionnels virtuels. Les plus célèbres sont Linked In et Viadeo. Tous deux vous permettent de présenter votre parcours, de décrire les activités exercées au cours de votre vie en entreprise et de mettre en avant vos compétences. Mais s’il suffit de quelques clics pour créer votre profil, veillez à prendre le temps de la réflexion pour le compléter. Soignez votre texte : il doit donner envie d’en savoir plus sur vous, dégager l’impression d’avoir affaire à un professionnel doté de compétences et d’expertise. Lorsque vous décrirez les missions qui vous ont été confiées, n’hésitez pas à être précis et concret. S’il y a un tips qu’on peut vous donner, c’est de rédiger tout cela sur un fichier texte et non directement sur la plate-forme sociale, car à la moindre modification vos contacts sont avertis. Et si vous devez vous y reprendre à plusieurs fois ça ne fera pas très sérieux… Concernant votre photo, les prises de vue avec votre trombine décoiffée par les alizés et des cocotiers en arrière-plan ne sont pas les plus adaptées (sauf si vous être animateur au Club Med ou que vous travaillez dans le tourisme). Bref, mettez-vous dans la peau d’un recruteur : que penserait-il de vous en examinant votre profil ? Sachez que ces plates-formes sont gratuites mais qu'il existe des versions payantes. Elles vous permettront par exemple de voir qui consulte votre profil, de renseigner plus d'informations vous concernant, de contacter tous les membres sans restriction ou d’être plus visible. A vous de voir dans quelle mesure ça vous sera utile. Il vous en coûtera – hors promotions diverses et mois de découverte gratuits - de 4,95 à 8,95 euros par mois pour rejoindre le Club Premium de Viadeo. Concernant Linked In, il s’agira de l’option « Job Seeker », pour 21,99 euros par mois. De manière générale, soyez bien attentif aux conditions de résiliation qui ne sont pas toujours très claires. Enfin, s’il est tentant de multiplier sans compter le nombre de vos contacts – vous verrez, en sollicitant les amis des amis ça peut aller très vite – nous vous recommandons de toujours donner un sens à votre démarche. Lorsque vous contactez quelqu’un, n’hésitez pas dès que possible (notamment sur Viadeo) à accompagner votre demande d’un message personnalisé. En explicitant votre initiative, le destinataire sera plus à même de répondre favorablement s’il en comprend l’intérêt. Et surtout n’oubliez pas qu’il s’agit avant tout d’une mise en relation pour obtenir des informations, et non pour faire une distribution en règle de CV et de demandes de poste…

Saisissez toutes les occasions pour rencontrer des professionnels

Si les salons de recrutement sont une bonne occasion de rencontrer des professionnels, ne négligez pas les forums. Là encore ne vous présentez pas directement comme un demandeur d’emploi, mais comme un expert dans votre domaine en recherche d’opportunité. Il vous sera plus facile d’avoir un échange constructif et équilibré avec votre interlocuteur et d’en faire un membre de votre réseau. Pensez à vous munir de cartes de visite, parfaitement adaptées à ce type de contexte (à la différence du CV, qui convient lui à une démarche de candidature) : vous pourrez y indiquer vos coordonnées ainsi que votre ou vos domaine(s) de compétence. Vous laisserez ainsi une trace de votre passage à votre interlocuteur, qui aura sans doute le réflexe de vous donner la sienne. Que ce soit chez votre imprimeur ou sur le Web, vous trouverez de nombreux prestataires : ooprint.fr, vista print.fr ou encore moo.com. Pour un peu plus de 10 euros et en quelques jours, vous recevrez à votre domicile ces petits sésames. Autre tips au passage : évitez les matières plastifiées. Il serait alors impossible de griffonner dessus des éléments vous concernant et permettant de se souvenir de vous. N'hésitez pas non plus à solliciter les professionnels du domaine qui vous intéresse pour des "entretiens conseil". Il s'agit d'un moment privilégié où vous pourrez les interroger sur leur parcours, leurs compétences ou leur secteur d'activité. Vous glanerez des infos, valoriserez votre interlocuteur et construirez votre réseau : 3 bonnes raisons de vous y mettre dès maintenant… Enfin, sachez qu’il existe de nombreux cercles professionnels, prêts à accueillir de nouveaux membres et à les accompagner dans leurs projets : associations d’anciens élèves, de jeunes entrepreneurs, de pro de la communication ou encore réseaux locaux, comme Femmes de Bretagne. Vous pourrez y trouver des informations, mais aussi du soutien et des conseils bienveillants.

Faire vivre et grandir votre réseau

Votre réseau s’est étoffé, ce qui est une première étape incontournable mais… insuffisante. Vous venez de rencontrer un professionnel lors d’un forum et il vous a remis sa carte de visite ? Quelques jours après adressez-lui un e-mail, remerciez-le de vous avoir consacré du temps et… profitez-en pour lui demander s’il connaît quelqu’un qui pourrait vous aider dans vos démarches. De même, à chaque nouvelle année, envoyez vos vœux de réussite personnalisés, prenez des nouvelles de votre réseau et indiquez où vous en êtes de vos projets. Cela prend du temps – que l’on estime à au moins une demi-journée par semaine lorsque l’on est en recherche d’emploi - alors n’hésitez pas à planifier. Et une fois votre objectif atteint, pensez à remercier les personnes qui ont pu vous aider, directement ou indirectement, et à informer votre réseau des bonnes nouvelles vous concernant. Nul doute qu’à votre tour vous pourrez être sollicité !



Tips-mémo pour vos démarches réseau :

- Préparez vos entretiens, qu’ils soient physiques ou téléphoniques (vos interlocuteurs sont en général des gens très occupés).
- Remerciez vos contacts et donnez leur de vos nouvelles de temps à autre.
- Restez discret au sujet des informations glanées lors de vos démarches réseau, au risque de vous décrédibiliser.
- Restez courtois, vous pourriez de nouveau avoir affaire à eux.
- Enlevez vos gros sabots de chercheur d’emploi et préférez une approche orientée sur la prise d’information et la validation de votre projet.
- Et surtout, une fois votre objectif atteint, devenez acteur de votre réseau : en prenant le temps de répondre aux sollicitations ou en étant force de proposition pour la mise en place d’évènements ou le lancement de discussions. Tout le monde aura à y gagner – pourquoi pas de nouvelles opportunités ? - et vous verrez qu’il est très gratifiant de rendre service.



0 commentaire

Retour au blog