Le site dédié aux jeunes actifs
Création d’entreprise : êtes-vous prêt à titre personnel?

Création d’entreprise : êtes-vous prêt à titre personnel?

Par Pixie le 20 janvier 2017 à 18:03 dans Travailler

Vous voulez créer votre boîte ? S’il y a bien un facteur essentiel de réussite qu’il ne faut pas négliger, c’est … vous ! Car un véritable challenge vous attend, avec son lot de satisfactions mais aussi d’efforts et de contraintes. L’idée n’est pas ici de vous décourager, mais plutôt de vous sensibiliser pour mieux vous préparer.

Votre entourage, un soutien de poids

Vos proches croient-ils en votre projet ? Quand on a une baisse de moral ou des difficultés, il est important de pouvoir compter sur leur soutien. N’hésitez pas à leur parler de votre projet, des contraintes qui seront les vôtres, de votre besoin de pouvoir compter sur eux. Parce qu’ils pourront à la fois vous réconforter et pourquoi pas vous apporter leur aide : coup de peinture dans votre local, garde de vos enfants et éventuellement investissement en argent sonnant et trébuchant.

Adapter votre organisation

Lors de la préparation de votre projet, vous allez avoir besoin de temps, que ce soit pour rencontrer les organismes ou peaufiner votre stratégie. Et lors du lancement, vous risquez de faire des heures supplémentaires. Bref, vous serez moins disponible. Si vous avez une vie de famille, assurez-vous que votre conjoint soit partie prenante de l’aventure, car il devra endosser tout ce que vous ne pourrez plus faire, du moins au début. Et vous n’aurez peut-être plus l’énergie pour une vie sociale intense. Pas rédhibitoire mais à savoir. Enfin, n’oubliez pas de vous ménager quelques plages tranquilles pour vous ressourcer. Comme on dit, « qui veut aller loin ménage sa monture »…

Pouvoir supporter une baisse de revenu

On dit parfois que créer son entreprise, c’est « travailler plus pour gagner moins », en particulier au début. Mieux vaut donc anticiper pour épargner en amont ou serrer davantage votre budget. N’hésitez pas à en parler avec votre banquier : ensemble, vous pourrez trouver des solutions pour bien aborder cette période de transition.



Accepter une part de risque

Vous avez scrupuleusement suivi toutes les étapes d’un bon lancement d’entreprise, vous êtes sur les starting-blocks, motivé, gonflé d’énergie. Gardez en tête que malgré tout ça, l’échec est possible. Ça vous aidera à être d’autant plus attentif aux facteurs de risque. Et n’oubliez pas que la plupart des gens qui ont un jour réussi ont souvent essuyé pas mal de déconvenues avant.

Vérifier que vous disposez de la formation ou des qualifications nécessaires

Certains métiers exigent des diplômes, des certifications ou des validations. Rapprochez-vous de la Chambre de Commerce et d’Industrie dont vous dépendez ou consultez l’espace créateur du site de l’Agence France Entrepreneur pour connaître les contraintes propres à votre activité. Sachez qu’il existe également des associations et des organismes qui vous permettent de vous perfectionner dans la maîtrise d’un geste ou d’un métier, par exemple Savoir-Faire et découverte.




0 commentaire

Retour au blog