Le site dédié aux jeunes actifs
Etude de marché, stratégie commerciale, plan de trésorerie... le jargon du créateur d’entreprise !

Etude de marché, stratégie commerciale, plan de trésorerie... le jargon du créateur d’entreprise !

Par Tippeee le 16 février 2017 à 15:46 dans Travailler

Il y a tout un jargon propre à la création d’entreprise et qu’il vous faut connaître. Notre conseil : dédramatisez et prenez à bras le corps ces termes pas si barbares !

L’étude de marché…


C’est un dossier dans lequel vous allez compiler tout ce qui vous permet de savoir où vous mettez les pieds. Elle permet d’identifier les risques de votre projet, de déceler ses éventuelles incohérences, d’affiner vos hypothèses de chiffre d’affaires, de vérifier que c’est le bon moment pour vous lancer. En interrogeant vos potentiels clients, en recueillant des statistiques fiables sur l’état du marché, vous constaterez que l’on a parfois des idées préconçues qui ne résistent pas à l’épreuve de la réalité. N’hésitez donc pas à aller sur le terrain avec un questionnaire qui vous permettra de valider – ou non – vos hypothèses, posez des questions et écoutez… Toutes ces données pourront conforter vos prévisions ou au contraire vous inciter à réorienter votre stratégie. L’étude de marché est donc une étape incontournable pour se donner toutes les chances de réussir. L’INSEE vient de mettre en place un Outil d’Aide à l’Implantation Locale (ODIL) : en quelques clics vous disposez de statistiques locales et nationales, pour compléter. On vous invite également à consulter le site de l’Agence France Entrepreneur (AFE, ex-APCE), qui vous guide pas à pas pour construire votre étude de marché.

…préalable à la définition de votre stratégie commerciale


Une fois l’étude de marché bouclée, vous allez pouvoir peaufiner votre stratégie commerciale, qui n’est autre que les moyens que vous allez mettre en œuvre pour atteindre vos objectifs.
- Quelle clientèle devez-vous cibler pour réussir ?
- Comment vous démarquer de vos concurrents ?
- Comment communiquer sur votre valeur ajoutée ?
Comme le souligne l’Agence France Entrepreneur, quelques règles doivent vous guider dans cette étape : garder votre bon sens et la confiance en vos capacités de porteur de projet, rester opérationnel et bien prendre en compte le terrain, voir à long terme et ne pas hésiter à vous faire accompagner. Une fois votre stratégie commerciale élaborée, vous allez pouvoir vous attaquer à ce que l’on appelle le « mix marketing ». Rien d’inquiétant là encore : dans la continuité des étapes précédentes, c’est le moment où vous allez définir vos produits, calculer leur prix, envisager leur distribution et mitonner votre communication. Même pas mal en fait ;-).



Le statut juridique


Ça y est, vous vous y voyez déjà. Reste maintenant à donner un cadre juridique à votre projet. Sachez qu’en la matière il n’y a rien de parfait, qui offrirait à la fois un statut social idéal et une fiscalité avantageuse. Ce sera donc une question d’équilibre. On vous propose de consulter notre tableau récapitulatif des formes juridiques les plus courantes (ici lien vers fiche outil. Vérifier qu’elle comprenne bien le statut de la micro-entreprise). L’AFE met également à disposition une aide au choix du statut, par l’intermédiaire d’un rapide questionnaire. Pour ne pas être seul devant ce choix difficile, mieux vaut vous faire assister, car chaque situation est unique. Les organismes de soutien à la création d’entreprise proposent souvent des conseils juridiques.

Le chiffrage du projet


C’est là une étape importante car vous pourrez à son terme estimer vos besoins financiers.
- Le plan de financement, qui liste vos besoins (frais d’établissement, investissements, stock…) et vos ressources ( apport personnel, aides, primes, …), et permet de conclure à un éventuel besoin de financement externe.
- Le compte de résultat, qui reflète le quotidien de votre entreprise et confronte vos charges (eau, gaz, loyer, transport, charges de personnel…) et vos produits (votre chiffre d’affaires).
- Le plan de trésorerie, miroir du fonctionnement de votre compte bancaire.
Dans cette phase de votre projet, là encore il est intéressant de vous faire accompagner par les organismes compétents. N’hésitez pas à en parler à votre banquier et à consulter la page dédiée sur site de l’AFE.


1 commentaire
  • med89 Newbie
    le 17 février 2017 à 14:46 Merci pour ces informations !!

Retour au blog